Publié par

La série « Trop de tout » projetée à Arles

Retrouvez la série « Trop de tout », les pérégrinations d’un adulte dans la ville, projetée à Arles le 09 juillet 2021.

Cette série réalisée dans le cadre de la Masterclass Oeildeep en 2020 était l’occasion pour l’auteur de se questionner sur sa pratique photographique.

Rapprochant la démarche photographique de ses émotions, il entreprend un travail artistique sincère et spontané, lâchant les canons des belles images pour aller vers des sentiers moins évidents, plus personnels.

Ce travail lui permettra par la suite d’aller vers une démarche photographique plus individuelle, de tirer des images plus singulières.

Publié par

Exposition de Pékin à Paris – décembre 2019

Je vous propose une déambulation esthétique et culturelle entre deux capitales mondiales majeures, bien que diamétralement opposées, que sont Pékin et Paris.

Je vous invite tout d’abord à visiter les hutongs de Pékin, ces quartiers traditionnels chinois vieux de plus de 700 ans. Ils constituent un dédale de ruelles et de logements dans la ville et sont menacés par l’urbanisation, victimes de la spéculation immobilière.

De l’autre côté de la planète, Paris est aussi en interrogation sur l’évolution de son urbanisation. L’exemple des nouveaux quartiers du 13e arrondissement, autour de la bibliothèque nationale de France, est frappant de cette nouvelle architecture très moderne, impliquant de nouveaux modes de vie des habitants.

A l’heure du défi de la transition écologique, le monde entier fait face aux mêmes interrogations : comment se réinventer et vivre pleinement et sereinement dans les villes tout en restant fidèle à ses valeurs ? Vous pouvez m’aider à financer mon prochain projet photographique en faisant l’acquisition d’une des photos de l’exposition.

Voir et acheter les photos

Publié par

Exposition Gaijin – novembre 2018 à Paris

J’ai toujours entretenu pour le Japon une forme d’admiration distante, mêlée de curiosité inaccessible.
J’ai eu la chance d’y voyager plusieurs fois dans le cadre familial.
Ce fut pour moi un véritable choc esthétique et affectif, aussi bien dans la tradition que dans la modernité.
J’y ai trouvé un vrai terrain photographique.
Le Japon est le miroir culturel de la France dans ce sens ou les deux cultures étant tellement opposées et en même temps si riches qu’elles ne peuvent que, par opposition, se nourrir mutuellement.
Cette série nommée Gaijin est le regard d’un étranger au Japon qui s’étonne de ce qu’il ne connait pas pour mieux vivre sa propre culture.

L’exposition s’est tenue du 02 novembre au 02 décembre à l’hôtel Solar à Paris